Nouilles sautées

Un déménagement et une nouvelle cuisine plus tard, je reviens par ici avec une nouvelle recette typique du « je prends ce qu’il reste dans le frigo ».

J’avais acheté, il y a un petit moment déjà, un paquet de nouilles sautées en me disant que j’en ferai une grande quantité que l’on pourra congeler et ressortir pour les jours sans inspiration. Finalement je n’avais jamais fait ça, et l’autre jour, en me demandant comment je pouvais utiliser les champignons et les crevettes que j’avais dans mon frigo, je me suis souvenue de mes fameuses nouilles chinoises :-)

La recette est un peu longue, il faut faire cuire les aliments les uns après les autres, mais le résultat est là et la grande quantité que j’avais cuisiné n’a pas eu une grande durée de vie !

Avant de se lancer Ingrédients (pour 4 personnes)
  • Coût : * * * * *
  • Préparation : * * * * *
  • Difficulté : * * * * *
  • Nettoyage : * * * * *
  • 1 paquet de nouilles chinoises
  • 2 oignons
  • 1 poignée d’oignon chinois ciselé
  • 2 gousses d’ail
  • 250 g de crevettes surgelées
  • 10 champignons blancs
  • de la sauce soja salée
  • 1 petit morceau de gingembre
  • du curry
  • un bouillon cube aux légumes
  • Faire revenir les 2 oignons dans de l’huile d’olive.
  • Ajouter l’ail et le gingembre coupés en petits cubes.
  • Couper les champignons en fines lamelles et les incorporer, ainsi que les crevettes surgelées et le bouillon de légumes.
  • Une fois que les crevettes sont cuites, ajouter la sauce soja (environ 2 cuillères à soupe), le curry et l’oignon chinois et laisser mijoter sur feux doux.
  • Pendant ce temps, faire bouillir de l’eau et cuire les nouilles chinoises (la moitié du paquet pour 4 personnes).
  • Pour finir, ajouter les nouilles cuites dans la poêle contenant l’assaisonnement et laisser cuire 10 minutes à feu doux.

Publicités

Le rougail saucisses

Voici un plat que j’ai découvert grâce à mon amoureux : le rougail saucisses. C’est un plat réunionnais tout ce qu’il y a de plus basique. Je crois que quand un réunionnais ne sait pas quoi faire à manger, il fait ça. C’est devenu un de mes plats préférés, ce qui amuse beaucoup les grands parents de mon copain : pour eux c’est un plat tout à fait banal et commun, un peu comme les pizzas pour les italiens.

Me voilà donc parti en quête de la recette, chose difficile puisque chacun à son truc, son ingrédient incontournable, sa petite technique. Lire la suite de « Le rougail saucisses »

Ratatouille express !

Un petit passage rapide pour un plat qui se prépare en 3 minutes top chrono (enfin, façon de parler puisque la cuisson prend du temps) : la ratatouille.
Ratatouille oui, mais ratatouille gourmande, bien loin de ce plat infame et sans aucune saveur, si ce n’est celle de l’eau, servi dans les cantines de nos enfances. Point positif : c’est vraiment pas compliqué, je tiens d’ailleurs cette recette d’une copine qui sait tout juste faire des crêpes…

Quelques légumes, quelques lardons, et voici un plat unique, parfait à manger froid ou chaud !

Les ingrédients : (pour deux personnes)

  • 2 oignons
  • 1 poivron jaune
  • 1 poivrons rouge
  • 2 aubergines
  • 1 courgette
  • 1 bouillon cube au boeuf
  • 200 g de lardons
  • 20 cl de coulis de tomates
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse
  • sel, poivre, herbes de Provence

 

La méthode :

On découpe tous les légumes en petits morceaux, que l’on fait mijoter avec le bouillon cube, du sel, du poivre et des herbes de Provence, dans une grande poêle.
Petit détail : il faut que les légumes cuisent recouvert d’un couvercle, à feu doux pendant une petite heure.

On remue régulièrement (toutes les 10 minutes à peu près) et lorsque c’est quasiment prêt on ajoute les lardons. Une fois que les lardons sont cuits, on ajoute 20 cl de coulis de tomates, et une cuillère à soupe de crème fraîche épaisse. On laisse mijoter encore 15 minutes.

Les temps indiqués sont assez approximatifs, je pense qu’il vaut mieux surveiller la cuisson en fonction de l’aspect que prennent les légumes. J’ai décidé que ma cuisson était terminée une fois que l’ensemble était fondant. Peut-être que les photos seront un peu plus parlantes :

Ratatouille1

Ratatouille2

Et voila, une ratatouille qui a du (bon) goût, que l’on peut manger comme ça, en accompagnement avec du riz, et même froide !

La moussaka

J’ai longtemps cru que la moussaka était une sorte de gratin dauphinois aux aubergines. Et puis quand je suis tombée sur la recette, dans le livre Crumble et Gratins, je me suis rendue compte qu’il n’y avait pas de purée et que c’était un plat qui avait l’air assez simple à préparer.
La recette du livre est faite pour 6 personnes, je l’ai adapté pour 2. Rien de plus à ajouter, si ce n’est que même si c’est un peu long (35 minutes de préparation + 40 minutes de cuisson) c’était très bon et très facile à faire.

Pour les ingrédients :

  • 2 aubergines
  • 2 oignons
  • 300 g de viande de boeuf hachée
  • 1 bouillon cube au boeuf
  • 2 tomates
  • 1 boule de mozzarella
  • du gruyère râpé
  • sel, poivre, huile d’olives

Pour la préparation :

On commence par fait chauffer un peu d’huile d’olives dans une poêle. Alors oui, je fais quasiment toute ma cuisine avec une poêle car je n’ai pas d’autres plats / récipient, mais je pense qu’une marmite, ou un « truc » dans ce genre convient mieux.
On découpe finement les deux oignons que l’on fait revenir, puis on ajoute les aubergines (découpées en petits morceaux).

Lire la suite de « La moussaka »

Chèvre chaud revisité

Je ne cacherai pas que cette recette est fortement inspirée d’une salade dégustée entre copines après une bonne journée de travail à la Piazza Papa. Je ne cacherai pas non plus, que c’est aussi une recette pratique, puisque cela peut être la base d’une grosse salade composée, ou comme ici un accompagnement pour une tarte.
Et donc, voici un article « deux en un ».

img_0628

Lire la suite de « Chèvre chaud revisité »

Le roulé de dinde

Après avoir vu ce genre de recette sur quelques blogs, j’avais envie de tester cette expèrience. Je n’ai pas suivi une recette en particulier et j’y ai mis les ingrédients que j’avais à ma disposition à ce moment-là. Le résultat est plutôt pas mal, alors maintenant que le principe est maîtrisé, il ne reste plus qu’à trouver des variantes :-)

Les ingrédients :

1 oignon – 8 champignons de Paris – 4 cuillères à soupe de crème fraîche – une escalope de dinde – 2 tranches de bacon – 2 tranches d’emmental – sel – poivre

Sans titre - 1

 

Pour cette recette, j’ai commencé par préparer une sorte de « sauce » qui finalement n’est pas vraiment une sauce, mais pas un accompagnement non plus, on va dire qu’il s’agit d’un « à côté ». Les quantités sont pour deux personnes.

DSC02858

J’ai tout simplement fait cuire 1 oignon, avec 8 champignons de Paris coupés en morceaux, et 4 cuillères à soupe de crème fraîche. Un peu de sel, de poivre et voilà. Je pense qu’on peut se servir de cette préparation pour garnir le blanc de dinde, ça peut être une idée.

Pour le roulé de dinde, ce n’est pas bien compliqué. Je crois d’ailleurs que je vais me contenter de vous montrer les photos étape par étape, elles parlent d’elles-mêmes. Juste une petite précision, j’ai choisi de la dinde plutôt que du poulet, rapport à l’épaisseur. Mes filets de dinde étaient assez fins, ce qui était beaucoup plus pratique pour le « roulage » et qui finalement était tout aussi bon !

dsc028542

DSC02856

DSC02855

DSC02865

DSC02863

Bilan de l’opération : une petite réussite. C’était très bon, assez surprenant parce qu’inhabituel. Petit inconvénient pour la cuisson du roulé. Ca prend du temps, au moins un bon quart d’heure. Mais il faut dire que je l’ai fait cuire à feu doux, pour éviter que ça ne brule et pour laisser le fromage fondre doucement.

Poulet à la sauce basque

De nos vacances dans le pays basque, en plus des souvenirs et d’une peau colorée, nous avons ramené une petite merveille : de la sauce basque. Après l’avoir découvert dans la paella et les moules, nous n’avons pu faire autrement que de nous en procurer un tube.

photo

De retour, je l’ai testé dans un plat, tout simplement avec quelques oignons et du blanc de poulet.

Les ingrédients :

  • 4 petits oignons
  • 1 bouillon cube aux légumes
  • 4 blancs de poulet
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche
  • 4 cuillères à soupe de sauce basque

La procédure :

On commence par faire revenir les 4 oignons dans un petit peu d’huile d’olives, avec le bouillon cube, jusqu’à ce que les oignons commencent à se colorer (1). On ajoute ensuite les 4 blancs de poulet, découpés en petits morceaux (2). Et pour finir, on verse 4 cuillères à soupe de sauce et basque et 2 de crème fraîche, pour atténuer un peu le goût hyper concentré de la sauce (3).

etape1
etape2

etape3

Et voila le résultat :

poulet basque poulet basque1 poulet basque2

Quand l’Amoureux entre en cuisine…

Hier soir, j’ai laissé les fourneaux à Monsieur qui m’a fait découvrir un plat de son île : le thon massalé.

Je pensais qu’il s’agissait d’un plat compliqué, avec une multitude d’ingrédients, mais finalement, il faut juste avoir du temps et deux ingrédients indispensables : le massalé et le curcuma.

J’ai la chance de posséder ces deux épices à la façon d’un trésor bien renfermé dans un petit pot, à n’utiliser qu’avec certaines précaution, mais après vérification, ces deux épices se trouvent très facilement au supermarché au rayon épicerie. Après cette petite introduction, place à la recette de l’Amoureux.

Les ingrédients
3 steak de thon – 2 grosses tomates – 2 oignons – 1 tête d’ail – 3 cuillère à soupe de massalé – 1 cuillère à café de curcuma – sel, poivre, piment en poudre (une pincée), huile d’olive, herbes de Provence

La recette

etape-1etape-2etape-3etape-4etape-5etape-6etape-7etape-8etape-9

Il s’agit ici de riz cantonnais (sous la main à ce moment-là), mais c’est bien meilleur avec du riz blanc.

Aubergine & chèvre

Parmi les recettes dont je ne me lasse pas, il y a les tartes. C’est vraiment très simple, on peut y mettre tout ce que l’on veut / ce que l’on aime / ce que l’on a sous la main, et c’est très bon.
La tarte du jour sera aux oignons, aubergines et chèvre.

Les ingrédients

  • 2 oignons
  • 8 palets de chèvre frais
  • 1 aubergine
  • 1 pâte feuilletée
  • 3 oeufs
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche
  • du gruyère râpé

La recette

Je commence toujours par faire cuire la pâte à tarte seule, 5 minutes dans un four préchauffé à 180°C.
Pendant ce temps, je fais revenir les oignons et l’aubergine dans de l’huile d’olives, et dans un saladier je mélange les oeufs et la crème fraîche. Une fois que tout est prêt, j’assemble la tarte :

Aubergines et chèvre

1. Je dispose les oignons et l’aubergine sur la pâte à tarte pré-cuite, avec le fromage de chèvre.
2. J’ajoute le mélange oeufs / crème fraîche.
3. Puis je recouvre de gruyère râpé.

Et pour finir, je mets la tarte au four, entre 35 et 40 minutes à 180°C.

IMG_1605 IMG_1606

IMG_1608

Bon appétit !

Hamburgers home-made

Pour tout un tas de raisons, il est très rare que nous allions à Mcdo & cie. Alors, quand nous avons envie d’un bon petit plateau repas à base de hamburger à déguster devant un film, on se les prépare nous-mêmes !
Je ne sais pas du tout si diétetiquement parlant c’est mieux ou pire, en tout cas c’est bien meilleur, et puis on peut y mettre à peut près tout ce que l’on veut et se faire un hamburger sur-mesure (avec un vrai bon steak et pas une petite feuille de boeuf archi-cuite !)

les-ingrc3a9dients1 (1)

lassemblage

La petite astuce consiste à mettre le hamburger, dans un four préchauffé à 180°C pendant 5 petites minutes. Le pain sera un peu croustillant et le fromage bien fondu.
Pour finir avec cette recette ultra simple : chacun peut y mettre les ingrédients qu’il veut, selon ses envies et surtout selon ce qu’il y a dans le frigo !

dsc02775