Nouilles sautées

Un déménagement et une nouvelle cuisine plus tard, je reviens par ici avec une nouvelle recette typique du « je prends ce qu’il reste dans le frigo ».

J’avais acheté, il y a un petit moment déjà, un paquet de nouilles sautées en me disant que j’en ferai une grande quantité que l’on pourra congeler et ressortir pour les jours sans inspiration. Finalement je n’avais jamais fait ça, et l’autre jour, en me demandant comment je pouvais utiliser les champignons et les crevettes que j’avais dans mon frigo, je me suis souvenue de mes fameuses nouilles chinoises :-)

La recette est un peu longue, il faut faire cuire les aliments les uns après les autres, mais le résultat est là et la grande quantité que j’avais cuisiné n’a pas eu une grande durée de vie !

Avant de se lancer Ingrédients (pour 4 personnes)
  • Coût : * * * * *
  • Préparation : * * * * *
  • Difficulté : * * * * *
  • Nettoyage : * * * * *
  • 1 paquet de nouilles chinoises
  • 2 oignons
  • 1 poignée d’oignon chinois ciselé
  • 2 gousses d’ail
  • 250 g de crevettes surgelées
  • 10 champignons blancs
  • de la sauce soja salée
  • 1 petit morceau de gingembre
  • du curry
  • un bouillon cube aux légumes
  • Faire revenir les 2 oignons dans de l’huile d’olive.
  • Ajouter l’ail et le gingembre coupés en petits cubes.
  • Couper les champignons en fines lamelles et les incorporer, ainsi que les crevettes surgelées et le bouillon de légumes.
  • Une fois que les crevettes sont cuites, ajouter la sauce soja (environ 2 cuillères à soupe), le curry et l’oignon chinois et laisser mijoter sur feux doux.
  • Pendant ce temps, faire bouillir de l’eau et cuire les nouilles chinoises (la moitié du paquet pour 4 personnes).
  • Pour finir, ajouter les nouilles cuites dans la poêle contenant l’assaisonnement et laisser cuire 10 minutes à feu doux.

Le rougail saucisses

Voici un plat que j’ai découvert grâce à mon amoureux : le rougail saucisses. C’est un plat réunionnais tout ce qu’il y a de plus basique. Je crois que quand un réunionnais ne sait pas quoi faire à manger, il fait ça. C’est devenu un de mes plats préférés, ce qui amuse beaucoup les grands parents de mon copain : pour eux c’est un plat tout à fait banal et commun, un peu comme les pizzas pour les italiens.

Me voilà donc parti en quête de la recette, chose difficile puisque chacun à son truc, son ingrédient incontournable, sa petite technique. Lire la suite de « Le rougail saucisses »