Inspiration Dressing

Acheter une maison ça prend du temps. Des jours d’attente, de signatures de papiers, de rendez-vous fixés pour des mois plus tard… tout un temps que je n’avais pas trop mesuré. Je pensais, par contre, que tout irait vite une fois les clés en main. L’aménagement et la déco. Finalement tout se passe contrairement à ce que j’imaginais. Acheter une maison c’est ça : revenir sur ses idées, hésiter, comparer, faire des compromis.

Je pensais vraiment que tout irait vite question aménagement mais je crois que le rythme que l’on suit pour s’approprier ce nouvel espace me va bien. On regarde la maison vivre et le soleil qui rentre et sort des pièces, on compare, on essaye, on flâne sur Pinterest. Et un mois après notre arrivée nous avons toujours nos valises pleines en guise de placards. Plus pour très longtemps car bientôt le dressing sera la première pièce complètement terminée.

Lorsque j’ai su que l’on aurait un dressing, je savais déjà à peu près ce que je voulais :

  • Un dressing ouvert sans porte coulissante ni rideau, une pièce entière dédiée au rangement.
  • Des aménagements blancs car la pièce est assez petite et je ne voulais pas que l’ensemble soit étouffant.
  • Une touche de couleur sur un mur pour faire ressortir les éléments blancs.

Un petit tour sur Pinterest a fini de me convaincre et un nouveau tableau de bord a vu le jour sur mon compte : l’aménagement du dressing.

 

Une fois le thème et les grandes lignes en tête, nous avons commencé par peindre le mur contre lequel seraient apposés les éléments du dressing.

Sont venues ensuite les questions d’aménagement : un dressing en kit ou du sur-mesure ? Plutôt privilégier des tringles ou des étagères ? Ikéa ou Casto ?
Le but étant aussi d’utiliser et d’intégrer une commode que nous avions déjà, j’ai finalement dessiné et conçu mon dressing autour d’elle. De cette façon la question du kit ou du sur-mesure a été réglée : nous avons privilégié des éléments indépendants (plutôt qu’un dressing en kit, d’un moins bon rapport qualité/prix et qui ne laissait pas trop de marge d’évolution), ce qui nous a permis de pouvoir avoir les dimensions exactes et d’habiller tout un pan de mur avec différents éléments (commode, tringles, étagères et même un coin coiffeuse).

Maintenant que la structure est faite, il ne nous reste plus qu’à la remplir. Certaines photos sont disponibles dans mes stories Instagram et comme « rangement » est souvent synonyme de « tri », je commence à mettre en vente certains de mes vêtements non portés / ou dont je me suis lassée sur Vinted ;-)

Publicités

Du joli linge de lit

Je crois que j’avais déjà évoqué le sujet ici lorsque j’ai parlé d’aménagement de chambre, pour moi l’essentiel de cette pièce réside dans une seule chose : du joli linge de lit. Après tout, de quoi a-t-on besoin dans une chambre si ce n’est d’un lit ? Et s’il ne faut garder qu’un seul meuble dans cette pièce, autant qu’il soit bien habillé ! Lire la suite de « Du joli linge de lit »

Le luxe d’avoir une chambre

Depuis toujours, j’ai cette « chance » d’avoir une chambre à moi. Une chambre que je n’ai jamais été obligée de partager avec ma soeur, un espace que j’ai pu privatiser. J’ai eu une chambre de petite fille, avec toute une maison de Barbie encastrée dans un placard, une chambre d’ado avec des posters recouvrant la moindre surface de mur, une chambre de jeune adulte, avec une commode Ikea (oui, la Malm) et un véritable dressing.

Puis je suis devenue étudiante, j’ai quitté le domicile familial et j’ai eu une pièce, un studio, une chambre, bref : 18 m2 dans lesquels je devais entasser cuisine, bureau, pièce à vivre, chambre, salle de bain. Avec de l’organisation on s’y fait, on fait l’économie d’une machine à laver, la valise sous le lit devient une annexe du placard coulissant et le lit une place fait aussi office de canapé.

Et un jour j’ai emménagé avec Monsieur. Et en plus d’avoir une pièce dressing, nous avons une chambre. Une grande chambre de 12 m2, me paraissant si immense que je ne sais comment l’aménager, en dehors du lit et de nos deux tables de chevet.

Toujours dans la phase « j’observe ce qu’il se fait ailleurs », une chose est sûre : je veux un endroit qui respire la tranquillité, des tons clairs et des murs libres. Du blanc, de la lumière et un peu de couleur pour éviter le côté hôpital. Mais attention, par « couleur » j’entends du gris, du taupe, du marron, à la limite un certain bleu foncé et pourquoi pas un bleu canard.

Quant à l’ameublement, je suis définitivement sûre de ne pas vouloir de dressing dans la chambre, pas de bureau non plus, dans la chambre on dort et c’est tout. Alors un lit, des tables de chevet, à la limite un fauteuil, une jolie peau de mouton ou un tapis moelleux, des coussins en laine et en coton. Et surtout : du joli linge de lit. Si je ne devais compter que sur une seule chose pour habiller la chambre, ce serait ça : de beaux draps.

Alors forcément, dans cette quête d’inspiration, Pinterest est mon ami et j’épingle chacun de mes coups de cœur dans un tableau dédié, pour le jour où j’aurai le droit de peindre les murs et de poser du parquet s’il n’y en a pas.