Des suhis fait-maison !

Si un jour on m’avait dit que je saurai faire des sushis de mes propres mains je crois que je n’y aurai jamais cru.
Et si on avait rajouté qu’ils seraient en plus aussi bon que ceux des livreurs japonais… j’aurai bien ri !

Grande consommatrice de sushis, makis et autres petits plats japonais il m’arrivait jusque là de me faire livrer à domicile assez régulièrement. D’ailleurs la chaîne via laquelle je commande (commandais ?) me relance par mail en « s’inquiétant » de ne plus voir mes commandes apparaître… Très contente de ce système et de ce petit rituel du dimanche soir je ne saurai dire pourquoi je me suis mis en tête de vouloir faire des sushis (enfin des makis) moi-même, mais voilà un samedi matin j’achète du riz à sushis, des feuilles d’algue et c’est parti !

1947726_10152292999789304_1100548260_n
Petite précision avant toute chose : je me suis lancée tout à fait au hasard, sans vraiment savoir combien j’allais en faire ni même comment j’allais m’y prendre mais je vais essayer d’être la plus claire possible en écrivant.

Deuxième petite précision : j’appelle mon article « sushis », je raconte à tout le monde que je sais faire des « sushis » mais si je commence comme ça je pars sur une mauvaise base, ce que j’ai fait en réalité, ce sont des makis (petit rouleau de riz garni entouré d’une feuille d’algue).

Troisième petite précision : j’ai acheté le riz, le vinaigre de riz et les feuilles d’algue dans un petit magasin d’alimentation chinoise. Très surprise par les prix (vinaigre de riz = 2€, feuille d’algue =2,95€ les 10 et riz à sushis = 2€ et quelques le kilo, support en bambou = à peine plus d’un euro), je me suis rendue compte qu’il était vraiment plus rentable de les faire soi-même !

Je n’ai pas vraiment fait attention aux proportions que j’ai utilisé, mais je pense qu’on peut les résumer ainsi (pour une quarantaine de makis) :

  • 250 g de riz à sushis
  • 6 feuilles d’algue
  • 3 tranches de saumon fumé
  • 1 avocat
  • 100 g de fromage frais
  • 125 ml de vinaigre de riz
  • 55 g de sucre
  • 1/2 cuillère à café de sel

J’ai tout d’abord commencé par faire cuire mon riz, exactement comme s’il s’agissait d’un riz « normal ».
Lors de mon premier essai de makis, j’avais utilisé mon riz nature et mes makis étaient un peu fades, il manquait quelque chose. Car une fois cuit, il faut assaisonner le riz. Pour cela, on fait chauffer 125 ml de vinaigre de riz auquel on ajoute 55 g de sucre et 1/2 cuillère à café de sel. Une fois que le sucre et le sel sont dissous, on ajoute ce mélange au riz pour le parfumer.

Le support en bambou est utile pour le pliage et facilite le « roulage » du sushi maki. On étale dessus une feuille d’algue, le côté brillant contre le bambou.

Sushi-1

On dispose le riz sur la feuille d’algue en allant bien contre le bord gauche et droite (sinon le premier maki de la bande sera quasiment vide) mais en n’allant pas trop loin vers le bord du haut. L’idéal est de recouvrir la moitié verticale de la feuille d’algue (sinon : catastrophe au moment du pliage !)

Sushi-2

 Et ensuite, on dispose les ingrédients de garniture comme on le souhaite :

Sushi-3

Sushi-4

Sushi-5

Vient ensuite le moment que je redoutais : le roulage / pliage / découpage. D’autant plus que je ne suis absolument pas manuelle et même si j’avais une petite idée de comment m’y prendre, je n’étais pas sûre du résultat. Je ne pense pas être capable de l’expliquer clairement mais cette vidéo le fait très bien :) :

 

Sushi-6 Sushi-7

Une fois le maki roulé, on obtient un rouleau que l’on va couper en 6/8 petits makis. Là aussi, c’est une étape que je redoutais surtout que je n’ai pas de couteau de cuisine hyper affûté. J’ai utilisé un couteau a toutes petites dents très fines et très rapprochées et j’ai plutôt « scié » le maki, je n’ai pas coupé les tranches d’un seul coup.

Et voici le résultat !

Sushi-8

Petit bilan de cette opération makis : très positif. C’est vraiment le truc facile à faire, très bons et pas cher !
Petit conseil : si vous ne savez pas quoi faire en apéritif / dînatoire, faites des makis ! Ça remporte un succès fou, vos invités seront impressionnés « Oh mais tu as dû y passer un temps incroyable ! » (une heure pour 80 makis, de la cuisson du riz jusqu’au découpage…) et vous pouvez même laisser libre court à votre imagination en utilisant des garnitures originales !

Publicités

Un commentaire sur « Des suhis fait-maison ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s